Dissiper les doutes, où ça fait plus mal de se faire tatouer?

La douleur est la principale préoccupation de vos clients

06/08/2022

En tant que tatoueur, vous devez savoir que tous les clients en général ont beaucoup de doutes lorsqu'ils décident de se faire tatouer.

Vous avez dû être interrogé à maintes reprises sur la durée de la séance, sur la permanence de l'encre ou sur le format pratique.

Mais la question la plus posée: est-ce que ça va faire très mal?

Bien sûr, vos clients veulent connaître la réponse. Se faire tatouer consiste à percer l'épiderme (la première couche de la peau) et à déposer l'encre sur le derme (la deuxième couche) à l'aide de plusieurs aiguilles en même temps, d'environ 1,5 millimètre de profondeur et de 50 à 100 fois par seconde.

Cela semble effrayant! Mais l'enthousiasme pour être tatoué est plus important.

Vous savez que se faire tatouer fait vraiment mal, on peut dire que le niveau de douleur va dépendre de plusieurs facteurs, de la zone choisie. Apprenez-en plus pour donner une meilleure explication à vos clients!

Pourquoi ça fait plus mal de se faire tatouer dans certaines régions?

La raison pour laquelle certaines zones du corps font plus mal que d'autres est due aux terminaisons nerveuses.

Comme vous pouvez l'imaginer, nous n'avons pas le même nombre de terminaisons nerveuses dans notre corps. En effet, leur nombre peut varier et, par conséquent, certaines zones sont plus sensibles à la douleur que d'autres.

La présence de tissu adipeux entre la peau et les nerfs est un autre facteur. Plus il y a de gras entre les deux, moins il souffre et vice versa.

Il peut y avoir un cas où le tissu adipeux dans la région est presque nul, comme c'est le cas avec l'avant-bras. La douleur doit être insupportable pour votre client, non? Eh bien, pas vraiment ! Cette zone n'a pas beaucoup de terminaisons nerveuses, donc ça ne fera pas trop mal. Ce n'est pas ce qu'il semble!

Où ça fait plus mal, et où ça fait moins mal?

Tenant compte des informations précédentes, nous diviserons les zones typiquement choisies en fonction du niveau de douleur.

Douleur Légère : Votre client le supportera sans problème

  • Bras / avant-bras / cuisse / mollet

Il est courant que vos clients se fassent leur premier tatouage dans l'une de ces zones, car la douleur est faible.

Bien sûr, cela peut varier selon les personnes, mais on peut dire de manière générale que la séance sera facile et agréable.

En tant que tatoueur, vous pourrez même recommander de grands dessins détaillés.

Cela fera un peu plus mal lorsque les aiguilles atteignent des endroits comme l'aisselle, le creux du bras et l'intérieur du bras, ou même l'intérieur de la cuisse.

Douleur Modérée: Votre client voudra probablement que la séance se termine rapidement

  • Poitrine/ventre/intérieur des cuisses et des bras/dos

Vous le savez, la douleur augmente ici. Ces zones sont particulièrement sensibles, soit en raison du manque de tissu adipeux, soit en raison de l'accumulation de terminaisons nerveuses.

L'important est que votre client ait un meilleur contrôle de son corps. Nous vous recommandons de les faire parler afin qu'ils soient distraits et qu'ils ne concentrent pas leurs pensées sur l'agacement qu'ils ressentent.

En tout cas, ce n'est juste pas si mal. En fait, c'est pourquoi ces zones sont normalement choisies.

Douleur Sévère: Votre client voudra certainement débrancher la machine et partir

  • Tête / cou / aisselles / coudes / genoux / mains / pieds / organes génitaux / côtes

Je pense que nous avons un peu exagéré dans le titre! Ou peut-être pas…

Toutes les raisons douloureuses se retrouvent ici: beaucoup de terminaisons nerveuses, peu de graisse et des zones cutanées trop proches de l'os! Vous devez en avoir déjà fait l'expérience avec plusieurs clients, et vous devez savoir que la douleur est un véritable cauchemar.

La recommandation est évidente: utilisez tout ce que vous avez à votre disposition pour que la personne que vous tatouiez puisse le supporter au mieux.

Jouez la musique qu'ils aiment, posez-leur différentes questions, enseignez-leur des techniques de respiration, faites une pause de temps en temps, dites-leur que tout est une question de contrôle mental, et tout ce à quoi vous pouvez penser!!

Ce sera une situation un peu tendue, mais votre client s'en sortira. Bien qu'ils souffrent beaucoup, les tatouages ​​dans ces zones sont excellents. Cela vous motivera à ne pas abandonner.

Dans ces circonstances, certaines personnes optent pour l'anesthésie, mais c'est une autre histoire,que nous avons déjà abordée.

Autres facteurs pouvant influencer

Nous avons déjà mentionné la principale raison pour laquelle les tatouages ​​peuvent faire plus ou moins mal, mais il faut également mentionner qu'il existe d'autres facteurs essentiels qui contribuent au niveau de douleur.

Lesquels?

La profondeur à laquelle l'aiguille est insérée

Il est important qu'en tant que professionnel, vous exécutiez correctement la technique et que vous ne l'insériez pas trop, mais pas trop peu non plus. Comme nous l'avons mentionné ci-dessus, il devrait être d'environ 1,5 cm.

La taille du tatouage et le niveau de détails

Ce n'est certainement pas la même chose de faire un petit tatouage avec peu de détails, qu'un grand et très détaillé. Pour ce dernier, cela prendra beaucoup plus de temps et la résistance de votre client à la douleur diminuera.

Seuil de douleur et tolérance

Le seuil de douleur est l'intensité minimale à partir de laquelle un stimulus est considéré comme douloureux. La tolérance à la douleur est l'intensité maximale de la douleur qu'une personne est capable de supporter. Ces deux facteurs varient selon la personne, ce qui entraîne différentes réactions de vos clients.

Confort du corps tout au long de la procédure

Il est important que votre client soit assis ou allongé dans une position pratique qui ne cause pas d'inconfort pendant la séance. Sinon, un désagrément de plus viendra s'ajouter à la douleur des crevaisons.

Une bonne nutrition

Recommandez à votre client la consommation d'aliments riches en protéines avant la séance, car les protéines augmentent le niveau d'énergie du corps, l'aidant a mieux supporté la douleur. De plus, cela réduira le risque de subir une décompensation.

Conclusion : Informer son client est toujours la meilleure option

En bon professionnel, vous devez veiller à fournir à votre client toutes les informations disponibles, afin qu'il puisse dissiper ses doutes et passer une séance agréable, dans la mesure du possible.

Dans 10 Masters, nous proposons cet article comme principale source de données, mais si vous souhaitez une option plus personnalisée, vous pouvez créer une brochure physique ou une infographie.

Rappelez-leur toujours que "la douleur est temporaire, mais le tatouage est pour toujours" ;)

COMPARTIR